Ecole Bruxelloise de Shiatsu Thérapeutique

L’EBST a pour vocation de former les stagiaires aux techniques du shiatsu et aux massages ou techniques associées à la médecine extrême orientale. Elle cherche aussi à soutenir, promouvoir, véhiculer des valeurs de respect envers l’être humain et l’environnement. Ses formations sont ouvertes à tous ce qui se destinent ou non à pratiquer le massage.
Toutes personnes qui suivent une formation au sein de l’EBST s’engage à adhérer la Charte Ethique, durant toute la durée de leur formation. Ils sont invités également à se l’approprier en dehors de l’école et au sein de leur pratique personnelle ou professionnelle.

  1. Bases de la posture éthique de l’EBST
     Toute attitude violente, discriminatoire ou ambiguë, ainsi que les propos haineux, racistes, religieux, politiques, sexistes, sectaires ou non respectueux des droits de l’homme et des libertés individuelles sont formellement proscrits.
     La pratique du massage et des techniques qui lui sont associées visent au respect de l’individu et du praticien, à son bien-être et à son bien-vivre.
     Le respect se manifeste par le non-jugement. Il est donc important que tous les stagiaires fassent preuve de sensibilité et d’ouverture en matière de culture, de classe sociale, de santé, de genre, de religion, d’âge, d’orientation sexuelle, de handicap et de tout ce qui permet de le respect de son prochain. Les langages verbal et non-verbal doivent témoigner de ce respect.
     Toute forme de prosélytisme ou de publicité au sein de l’EBST est interdite.
     Les formateurs de l’EBST veillent au respect des principes pédagogiques de l’école, à la mise en confiance et aux respects de tout un chacun. Ils veillent au bon déroulement des formations et cherchent à transmettre leur savoir et non pas à juger les stagiaires.
     Les exercices proposés lors des formations demandent parfois une implication personnelle, un cheminement physique et parfois psychologique. Les formateurs s’engagent à ne pas imposer leur point de vue, à soutenir leurs stagiaires, à veiller au respect de l’individu face à difficultés personnelles ou d’apprentissages.
     La relation d’un praticien avec son client doit être basée sur l’intégrité, l’honnêteté. Il est responsable du cadre et du bon déroulement de sa séance.
     Le praticien en massage (à l’exception de docteur en médecine) s’abstiendra à tout diagnostic médical, ou à toute interférence avec une prescription ou un traitement médical. Il ne pourra pas non plus en sa qualité de praticien en massage, préconiser ou vendre un quelconque produit de santé. Il ne sortira pas de son rôle et devra renvoyer vers des professionnels de la santé concernant toute demande relative à la santé et à son traitement.
     Le praticien n’aura aucune attente autre que l’échange d’un service contre paiement pour son service. Il ne peut demander d’autres services, biens ou faveurs, de quelque nature que ce soit à son client.
     Le praticien n’a pas d’obligation de résultats, mais une obligation de moyens, de savoir et de compétences.
  2. Posture éthique recommandé selon les contextes
  3. En général
     Dans le contexte des cours au sien de l’EBST, la posture éthique présenté ci-avant est attendue de la part de chacun des stagiaires et des formateurs de l’école.
     Un manquement à cette posture fera l’objet d’une rencontre avec les responsables de l’EBST (ou représentants désignés au préalable par le CA) et pourra entraîner des mesures pouvant mener à l’exclusion, en fonction de la gravité de la situation traitée.
     L’EBST attend que cette posture éthique soit acquise et adoptée par chacun ayant fait ou faisant partie de l’EBST que ce soit en son sein ou en dehors, ce qui est le gage d’un positionnement sain, respectueux, sécurisant et sécurisé de la part du praticien dans la relation d’aide par le massage. L’EBST ne peut bien sûr aucunement garantir le respect de cette posture éthique hors de ses murs et y apporter une réponse en cas de manquement. Toutefois, elle se donne le droit d’intervenir comme énoncé ci‐dessus, si elle est interpellée par un tiers travaillant avec l’école, concernant des manquements aux principes éthiques énoncés de la part de ses stagiaires en cours de formations durant sa pratique en dehors de l’EBST.
  4. En particulier :
    Contexte des cours au sein de l’EBST :
     Respect de l’autorité du formateur : le formateur est le représentant de l’EBST durant les cours et assure le respect de la présente charte éthique. Le stagiaire suivra les consignes énoncées par le formateur et s’engagera dans l’étude de manière honnête et intègre.
     Le stagiaire est encouragé à exprimer toute situation inconfortable ou anormale à ses yeux auprès de ses formateurs et/ou de la direction. La communication et l’échange sont valorisés, en cas de nécessité, une situation problématique peut être transmise par le formateur aux responsables de l’EBST, qui traiteront cette demande avec l’attention nécessaire.
     L’EBST soutient le principe de responsabilité mutuelle. Le dialogue est requis pour tout travail en binôme entre les stagiaires. Il est attendu qu’ils communiquent sur leurs limites personnelles et le partenaire de travail en tienne compte dans sa pratique. Le stagiaire communiquera à son partenaire toute information utile à l’application de la technique (blessure, sensibilité particulière, dérangement passager, etc.).
     Le cours peut être le lieu d’échange/de partage sur des questions personnelles/professionnelles. Le formateur est là pour répondre à ces questions. S’il ne connaît pas les réponses, il s’engage à chercher à combler l’attente du stagiaire, dans le cadre de la formation.
     Il est demandé aux stagiaires de garder les propos ayant lieu entre eux et avec le formation de manière confidentielle et de ne faire aucun relais public des propos
    © Ecole Bruxelloise de Shiatsu Thérapeutique, 2018 Page 3
    personnels évoqués que ce soit de manière formelle ou informelle, dans le cadre des cours.
     L’EBST est un lieu d’apprentissage. Il n’est ni le lieu d’une performance technique, ni celui d’une thérapie, ni celui d’une relation intime. Les stagiaires doivent garder à l’esprit que la priorité est d’expérimenter les techniques dans un cadre sain et de s’engager dans une pratique.
    Contexte de la pratique du massage avec perspectives professionnelles :
     Le stagiaire qui s’engage dans la pratique du massage avec des perspectives professionnelles peut asseoir une saine position avec les recommandations suivantes :
    o Proposer un cadre de respect et de sécurité lors de la relation d’aide par le massage et être à tout moment le responsable de son maintien. Pouvoir y mettre un terme si, pour toutes formes de raisons, il ne peut en garantir la pérennité ou le maintien.
    o Avoir conscience de ses propres limites et agir dans ce cadre ; si nécessaire, orienter le client vers un professionnel qui peut répondre à la demande lorsque celle‐ci sort de son champ de compétence. Ce point s’applique pour toutes pratiques de massages y compris celles dans le cadre privé.
    o Communiquer clairement sur le service proposé, les conditions et les modalités, et s’assurer de la capacité du client à faire un choix éclairé.
    o Assurer la confidentialité des discussions/échanges avec son client. Le secret professionnel est de rigueur dans le cadre d’une pratique privée.
    o Avoir conscience de l’influence que sa santé physique et mentale peut avoir sur sa capacité à fournir un service éthique et professionnel.
    o Avoir conscience que les relations multiples avec un client sont susceptibles de faire perdre un jugement professionnel et d’accroître le risque d’abus (ex. : relation professionnelle et intime,…)
    o Éviter d’exploiter la confiance d’un client à des fins personnelles.
    o Veiller en toutes circonstances à respecter les autres techniques et professionnels ayant pour objectif le mieux‐être des clients
    Contexte médiatique et communications publiques :
     Le praticien veille à ne pas s’exprimer sur les cas qui sortent de son champ de compétences. Dans ceux qui relèvent de son champ de compétence, il est attendu qu’il reste dans le domaine de l’hypothèse et qu’il ne porte aucun jugement sur les personnes impliquées dans la situation.
     Lors de ses interventions, annonces, publicités, le praticien s’assure d’une représentation fidèle et appropriée de la pratique du massage.
     Lors de sa publicité : le praticien s’exprime de façon précise, objective et en termes compréhensibles pour le grand public. Il exprime clairement ses qualifications professionnelles, ses fonctions et ses compétences.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!